La Section de Deuil Enghien

Pas le droit de faire campagne !

1 commentaire Le par

La liberté de la presse est une liberté toute relative si on regarde qui finance les journaux.

Le Figaro : groupe socpresse (cf: Socpresse) dont le seul détenteur de « tout » est le sénateur UMP  Serge Dassault (cf. Wikipedia). Auparavant, sur le site http://www.serge-dassault.net, il y avait des pages qui référençaient de toutes les filiales du groupe de Dassault. Un petit malin a débranché ce site mais comme google garde tout dans un « cache », (cf. http://wikiwix.com.

Le Monde :  détenu entièrement par le « groupe le monde et partenaires associés » (cf. l’observatoire des médias: www.observatoire-medias.info). Le Monde est financé par de la publicité payée par des une partie non négligeable d’entreprises qui ne sont pas à proprement parler dans le giron de l’équité sociale, du développement durable, de la mesure en ce qui concerne les choix de société qui sont les nôtres. Jusqu’où les journalistes du Monde peuvent-ils être indépendants lorsqu’il s’agit de dénoncer certaines dérives. Un état plus récent est disponible sur le site de l’école de journalisme de Lille (cf. http://www.esj-lille.fr).

Libération : l’actionnaire de référence à 39% est Edouard de Rotschild, ancien membre de la commission exécutive du CNPF (ex MEDEF,  cf. http://www.liberation.fr)…

Le cas du Figaro est emblématique. Ce journal ne fonctionne qu’à l’aide de subventions alors que ces articles regorgent de conseils en respect de la concurrence et de maitrise des couts dans les politiques publiques.

En ce qui concerne  les journaux dit de gauche, en matière de presse, faire de la « gauche à crédit » ce n’est pas soutenable.  Surtout quand on voit qui file ces crédits…

Pour une presse indépendante : le Canard enchaîné et Médiapart (http://www.mediapart.fr/). Avec ces journaux, ce sont les lecteurs qui paient!

Fabrice Rizzoli et Dodji Seketeli

PS : Pendant ce temps, nous ne pouvons faire campagne sur ce site… parce que les frais liés à la gestion de ce site (15 euros par an) ne rentrent pas dans les comptes de campagne. La règle est la même pour tous et nous entendons la respecter. Nous ne voulons pas  qu’on annule l’élection comme on l’a fait à Argenteuil pour des motifs fallacieux (cf. La section Deuil-Enghien en marche pour conserver le Département à gauche). On va faire autrement…

Afficher le commentaire