La Section de Deuil Enghien

La droite contre une cantine scolaire plus juste

0 commentaire Le par

Au cœur des élections cantonales, l’attitude hostile à l’encontre de la tarification de la restauration dans les cantines des collèges a trouvé son point d’orgue le 26 février 2011 dans le Parisien avec le dérapage du chef de file de la droite au conseil général Arnaud Bazin (cf. Le scandaleux dérapage d’Arnaud Bazin !) :

« Une politique pour les jeunes, c’est insérer et pas leur proposer les Restos du cœur au collège«  ironise Arnaud Bazin à propos de Rest’O collège, qui a fait fondre les tarifs des cantines.

Ironisez sur un sujet aussi  sérieux montre le vrai visage de cette droite rétrograde. En effet, oser comparer la baisse des tarifs des repas pour les collégiens mis en place par la gauche avec Rest’O collège aux restos du cœur, c’est insulter des milliers de familles qui bénéficient d’un système basé sur le principe du quotient familial qui n’a rien à voir avec l’aide alimentaire apportée par les restos du cœur à nos concitoyens les plus démunis.

Rest’O collège, c’est du pouvoir d’achat rendu à bien des familles en fonction de leurs revenus, ce sont 2900 collégiens supplémentaires qui déjeunent chaque jour au collège. La gauche s’honore d’avoir mis en place cette mesure unanimement saluée par les parents d’élèves, car c’est une dépense juste dont le coût annuel s’élève à environ 4 millions d’euros.

Qu’Arnaud Bazin et tous les élus de droite qui se revendiquent de l’UVO-UMP assument leur position jusqu’au bout et disent clairement qu’ils veulent supprimer Rest’O collège !

Ils ont Arnaud Bazin, heureusement, nous avons Christophe Dulouard (cf. Sannois : gauche compétente et sociale contre Union de Minorité Possédante)

Cette vidéo, illustre bien, que déjà en 2008, la droite était contre le système des Rest’O collège :
[dailymotion=x5izlg]

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Déclaration de Brigitte Goch Bauer pour le groupe « Changer Deuil » au CONSEIL MUNICIPAL de lundi 26 mai 2014 concernant la question 18 : réforme des rythmes
Le par
Fabrice Rizzoli dans le fauteuil rouge de Benoît Duquesne Fabrice Rizzoli et Bruno Duquesne Le conseiller municipal, connu comme spécialiste
Le par

Les derniers contenus multimédias