La Section de Deuil Enghien

Des résultats pleins d’espoir

0 commentaire Le par

Enfin!

Des années que nous l’attendions, des mois que nous nous y préparions, des semaines que nous
l’espérions : un socialiste retrouve enfin le palais de l’Elysée ! Grâce à ses 51,63%, contre 48,37%
pour le candidat sortant qui devient le président sorti, François Hollande termine brillamment la
course de fond entreprise il y a plus d’un an. François s’est imposé à chacune des quatre étapes de
cette course : premier aux deux tours de la primaire citoyenne, premier aux deux tours de l’élection
présidentielle, il a patiemment et durablement rassemblé toutes celles et tous ceux qui aspirent au
changement qu’il a su incarner.

Ne boudons pas notre plaisir et célébrons notre victoire ! Cela n’a rien d’incompatible avec l’humilité
et la dignité qu’il sied d’avoir en pareille circonstance. Le moment est à la fois grave et joyeux :
grave car aucun de nous ne sous-estime les difficultés ; joyeux car tous nous savons que François
est l’homme de la situation. A présent, nous devons lui donner la majorité la plus large possible aux
prochaines élections législatives pour lui permettre d’exercer le mandat qui lui a été confié.

Et bientôt…

Et là aussi, même localement, nous avons de quoi nous réjouir ! Sur les huit communes que compte
la 6e circonscription du Val d’Oise, François Hollande devance nettement Nicolas Sarkozy dans
quatre : Montmagny (60,16%), Sannois (54,97%), Deuil (52,37%) et St Gratien (51,86%). Même dans
les communes qui nagent à contre-courant, la gauche progresse par rapport à 2007 : à Enghien
(+5,31%, soit 36,76%), à Margency (+4,85%, soit 39,5%), à Soisy (+4,16%, soit 46,89%) et à Andilly
(+2,35%, soit 39,16%). Au total, le candidat socialiste à l’élection présidentielle a recueilli 50,44% des
voix sur l’ensemble de la circonscription. Vous l’aurez compris : avec de tels résultats, l’alternance
est possible au-delà du 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, y compris dans la 6e circonscription du Val
d’Oise !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Déclaration de Brigitte Goch Bauer pour le groupe « Changer Deuil » au CONSEIL MUNICIPAL de lundi 26 mai 2014 concernant la question 18 : réforme des rythmes
Le par
Fabrice Rizzoli dans le fauteuil rouge de Benoît Duquesne Fabrice Rizzoli et Bruno Duquesne Le conseiller municipal, connu comme spécialiste
Le par

Les derniers contenus multimédias