La Section de Deuil Enghien

Cumul de mandat : Stop ou encore et encore ?

0 commentaire Le par

STOP ou encore et encore ???

NGMwNmUzYTkV5hYZ2BwJz6w3D3D Voici la tribune des élus de l’opposition à Enghien les bains

Cumuler dans le même temps plusieurs mandats électifs : député, sénateur, député européen, conseiller régional, conseiller général, conseiller intercommunal, conseiller municipal/maire est porteur de risques pour la démocratie. Pourquoi ? Parce que les décisions prises au niveau correspondant à chacun de ces mandats sont nécessairement marquées par des considérations relatives à un autre mandat et donc pas uniquement motivées par l’intérêt général.

Petit à petit plusieurs lois, encore trop timides à notre goût, commencent à limiter les conditions de ce type de cumul.

En revanche, rien n’interdit de cumuler dans le temps un même mandat. En effet, pourvu que les électeurs confirment à l’envi l’heureux bénéficiaire d’un mandat à chaque nouveau scrutin, on peut être maire, député, sénateur ou autre pendant 2, 3, 4, 5 ou 10 mandats…. A vie ou presque ! Ce cumul  d’un même mandat dans le temps est porteur d’autres types de risques tout aussi dangereux pour la démocratie. Pourquoi ? Parce que la personnalisation d’un pouvoir quel qu’il soit a 3 types d’inconvénients :

1.      Il rend très difficile la nécessaire remise en cause d’une décision antérieure s’avérant maladroite ou obsolète : pas facile de reconnaître publiquement qu’on fait parfois des choix malheureux…

2.      Cela donne à penser que tel ou telle élu(e) est irremplaçable et « tue » dans l’œuf l’éclosion de nouvelles idées, de nouvelles dynamiques, de nouvelles générations de citoyens prêts à devenir, pour un temps seulement, des élus.

3.      La pérennisation d’un pouvoir personnalisé rend forcément, à tort ou à raison, suspectes les décisions prises par un édile : la seule motivation dans tous ses gestes ne serait-elle pas de renforcer son seul positionnement ?

Or, il n’y a pas pire danger pour une démocratie que de ne plus pouvoir se remettre en cause, de se scléroser et d’être contestée dans sa légitimité même.

La République doit être irréprochable.

Evidemment, ces risques peuvent s’ajouter aux autres car les élus cumulards dans le temps ont tendance à cumuler aussi dans l’espace… Ainsi, à Enghien, depuis 24 ans la même personne exerce en toute légitimité, entre autres fonctions, le mandat de Maire. Quelles que soient vos convictions politiques, le fait qu’il soit loin d’être le seul dans ce cas en France (à droite comme à gauche !) ne doit pas vous interdire de vous poser, ici et maintenant, une simple question de bon sens : ne serait-il pas opportun de confier le mandat de Maire à une autre personne en mars 2014 ?

Bonne rentrée 2013 à toutes et tous et vivement 2014 !

Thierry Eve

Voir aussi: Tribunes libres de nos élus de l’opposition du mois de septembre

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Déclaration de Brigitte Goch Bauer pour le groupe « Changer Deuil » au CONSEIL MUNICIPAL de lundi 26 mai 2014 concernant la question 18 : réforme des rythmes
Le par
Fabrice Rizzoli dans le fauteuil rouge de Benoît Duquesne Fabrice Rizzoli et Bruno Duquesne Le conseiller municipal, connu comme spécialiste
Le par

Les derniers contenus multimédias