La Section de Deuil Enghien

ITV dans l’Echo Le Regional

0 commentaire Le par

Fabrice Rizzoli dans le fauteuil rouge de Benoît Duquesne

rizzoli mafia antimafia

Fabrice Rizzoli et Bruno Duquesne

Le conseiller municipal, connu comme spécialiste des mafias et de la criminalités organisée, est intervenu dans l’émission Complément d’enquête sur France 2, jeudi 8 mai.

Fabrice Rizzoli auteur du Petit dictionnaire énervé de la mafia était l’invité du journaliste Benoït Duquesne, pour son émission Complément d’enquête, jeudi sur France 2. Celle-ci avait pour thème “Crise et criminalité”. Le Deuillois est intervenu sur le rôle de la Mafia dans le retraitement des déchets…

Nous avons à notre tour interrogé l’élu local sur ses compétences en la matière.

• L’Écho.fr. Comment en êtes-vous arrivé à vous intéresser aux mafias ?

 Fabrice Rizzoli. Cela remonte à mon enfance sur la Côte d’Azur. J’ai grandi dans un univers fait de machines à sous, de plages privées qui brûlent, de descente de police et d’Italiens du sud assez singuliers. Ils jouaient aux cartes toute la journée puis disparaissaient pendant des semaines. Puis j’ai atterri dans le 19e à Paris. Un arrondissement criminogène. L’héroïne y coulait à flot. Ce fut ensuite le 9.3 autre secteur chaud avec ses dealers de cannabis. J’ai donc décidé de faire des études sur le sujet, ce qui m’a conduit à un doctorat de sciences politiques sur les mafias italiennes à la Sorbonne.

• Pourquoi ce dictionnaire “énervé” sur la Mafia ?

 Parce qu’il n’en existe pas, sur le sujet, en langue française. Même si je ne prétends pas être exhaustif comme le dictionnaire Mafia et Antimafia du groupe Abele, la référence en la matière, je pense être pédagogique sur les thèmes abordés tout en étant ludique. J’en profite pour écorcher quelques certitudes et autres contre-vérités. Les mafieux ne sont pas responsables de la mondialisation criminogène, de la crise financière ni des paradis fiscaux.

La Suite en cliquant Echo-le Regional

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Déclaration de Brigitte Goch Bauer pour le groupe « Changer Deuil » au CONSEIL MUNICIPAL de lundi 26 mai 2014 concernant la question 18 : réforme des rythmes
Le par
Fabrice Rizzoli dans le fauteuil rouge de Benoît DuquesneFabrice Rizzoli et Bruno Duquesne Le conseiller municipal, connu comme spécialiste
Le par

Les derniers contenus multimédias