La Section de Deuil Enghien

Les Deuillois parlent d’insécurité

0 commentaire Le par

Les dernières réunions de Comité de Quartier ont montré l'importance accordée par les habitants au problème de sécurité. Même si cela revient souvent à évoquer pêle-mêle les agressions physiques et verbales, les vols d'objets personnels sur la voie publique ou chez soi, les dégradations volontaires de voitures ou d'objets divers, les nuisances sonores, les incivilités, les non respects du code de la route, les faits d'injustice, tous les faits délictueux ou non, petits et grands qui perturbent durablement la tranquillité de notre vie citadine. Etre victime ou l'être parfois "potentiellement" provoque souvent un malaise, amplifié quand la victime a le sentiment

La Municipalité, fâchée avec la presse et le petit commerce ?

0 commentaire Le par

    Depuis la loi du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises, les communes ont la faculté de préempter des fonds de commerce, afin d'orienter leur stratégie en matière d'implantation. La majorité au conseil municipal a décidé d'utiliser cet outil pour redynamiser le centre-ville et le quartier des Mortefontaines. Nous en voyons aujourd'hui le résultat ! Quand cette majorité se posera-t-elle les "vraies'' questions ?  Car un "bon" emplacement ne suffit pas pour faire vivre un commerce. Par exemple, chacun en conviendra : une ville de la taille de Deuil-la-Barre devrait être pourvue d'une maison de la presse-librairie. Aujourd'hui, à part le kiosque

L’avenir de notre commune s’écrit maintenant…

0 commentaire Le par

    La victoire du candidat socialiste à l'élection présidentielle redonne espoir à des millions de français qui aujourd'hui subissent directement les effets de la crise économique mondiale. Oui, les élections nationales ont un impact direct et destinées à améliorer la vie des familles, nous attendons avec bienveillance toutes celles qui concourront à relancer la décentralisation. Bien sûr, nous savons que cette décentralisation a parfois un coût et pas seulement en termes budgétaires : les dotations aux collectivités représentent en effet près du tiers du budget de l'Etat. Or, ce dernier doit faire des économies, alors que les collectivités font face à d'importantes difficultés de

De la culture pour tous…

0 commentaire Le par

Souvent, la variété d'une offre culturelle est une attente forte des habitants d'une commune puisqu'elle participe au développement de leurs goûts artistiques ou ceux de leurs enfants. La culture contribue à la compréhension du monde et favorise la participation à sa transformation. Il en est ainsi à Deuil-la-Barre, mais la Municipalité actuelle ne semble pas avoir tout mis en oeuvre pour généraliser cette participation. En effet, symbole emblématique de l'action municipale : la rénovation du musée "Michel Bourlet", point d'orgue de cette année "Jean-Jacques Rousseau". Sans contester cet inr vestissement, utile à la mise en valeur de pièces et documents anciens, il

Les comités de quartier, gage d’écoute ?

0 commentaire Le par

        Les comités de quartier, gage d'écoute ? Faut-il voir dans l'ouverture des comités de quartiers un retournement de la Municipalité sur sa conception de la concertation citoyenne ? Car s'il s'agit bien d'un événement pour notre ville où la démocratie participative (que nous avions largement défendue lors de notre dernière campagne) n'a jamais été un point fort de la Municipalité. Or, cette forme de concertation implique un double mouvement : une volonté descendante des élus d'aller à la rencontre des habitants et une volonté ascendante des citoyens de s'impliquer dans la vie locale. De toute évidence, les habitants sont prêts à prendre la parole, quelle

L’ avenir de nos jeunes passe par une école de qualité

0 commentaire Le par

    Au vu de l'actualité, les nouveaux arrivants à Deuil-la-Barre doivent certainement s'interroger sur le quotidien de leur(s) enfant(s). Il suffit d'écouter les questions que posent les parents d'élèves, habitants de notre ville, pour comprendre qu'il existe de vrais problèmes, à méditer à l'approche des élections présidentielles.   Deux exemples récents qui touchent notre commune illustrent parfaitement la rigueur budgétaire sans précédent qui s'abat sur le monde de l'éducation nationale et dont les enfants deuillois sont victimes.   Le premier est le projet de fusion entre l'école maternelle et l'école primaire Henri Hatrel: ce projet, né du départ en retraite de la directrice de la maternelle, devrait permettre

Réintégration de Mr SFAXI au lycée Camille Saens et action policière

0 commentaire Le par

    Depuis le 24 janvier, Aymen SFAXI, Professeur d’économie gestion au lycée Camille Saint Saens n’avait plus de papiers et ne pouvait plus enseigner. En effet, il est de nationalité étrangère et la Préfecture de police de Paris lui a rendu un avis défavorable concernant le passage de son titre de séjour « étudiant » à « vie privé et familiale ». Pourtant, il enseigne depuis 2 ans, a fait tout son cursus universitaire en France, il avait été recruté par le Rectorat qui lui a délivré une attestation professionnelle en 2011. Et depuis le 24 janvier près de 150 élèves se retrouvaient

Les derniers contenus multimédias