La Section de Deuil Enghien

L’ avenir de nos jeunes passe par une école de qualité

0 commentaire Le par

    Au vu de l'actualité, les nouveaux arrivants à Deuil-la-Barre doivent certainement s'interroger sur le quotidien de leur(s) enfant(s). Il suffit d'écouter les questions que posent les parents d'élèves, habitants de notre ville, pour comprendre qu'il existe de vrais problèmes, à méditer à l'approche des élections présidentielles.   Deux exemples récents qui touchent notre commune illustrent parfaitement la rigueur budgétaire sans précédent qui s'abat sur le monde de l'éducation nationale et dont les enfants deuillois sont victimes.   Le premier est le projet de fusion entre l'école maternelle et l'école primaire Henri Hatrel: ce projet, né du départ en retraite de la directrice de la maternelle, devrait permettre

Claude Guéant est à Deuil la barre…

1 commentaire Le par

Il se nomme Jean Claude Noyer... A l'échelle nationale, le ministre de l'intérieur déploie son plan anti-Roumain, un plan venu d'Italie qui a d'abord stigmatisé les Albanais, puis les Roumains à des fins électoralistes (réélection de Berlusconi en 2001 et 2008 sur ces problématiques) A l'échelle locale, le représentant local du gouvernement vient de signer un arrêté d'expulsion (sécurité-insalubrité) pour les 15 familles européennes de nationalité roumaine (cf. mesures transitoires qui empêchent leur intégration) Motif : un canapé brulé. On est mercredi 7 septembre, sur le terrain des "Roms des Vergers", 15 enfants préparent

La droite contre une cantine scolaire plus juste

0 commentaire Le par

Au cœur des élections cantonales, l'attitude hostile à l'encontre de la tarification de la restauration dans les cantines des collèges a trouvé son point d'orgue le 26 février 2011 dans le Parisien avec le dérapage du chef de file de la droite au conseil général Arnaud Bazin (cf. Le scandaleux dérapage d’Arnaud Bazin !) : "Une politique pour les jeunes, c'est insérer et pas leur proposer les Restos du cœur au collège" ironise Arnaud Bazin à propos de Rest'O collège, qui a fait fondre les tarifs des cantines.

Gros travaux à l’école Pasteur

0 commentaire Le par

Le Parisien | 17.02.2011 Le groupe scolaire Pasteur va faire peau neuve. Un chantier majeur de 6M€. Pour retrouver pareil projet de rénovation scolaire à Deuil-La-Barre, il faut remonter à 1994 avec la construction de l'école maternelle Antoine-de-Saint-Exupéry. L'école Pasteur, sortie de terre dans les années 1930, accueille 600 élèves. Quatre classes supplémentaires seront construites, le centre de loisirs et la salle de restauration seront agrandies. Le chantier, qui vient de commencer, devrait durer vingt-six mois et se terminera donc au printemps 2013. Les travaux se dérouleront en plusieurs phases, dans une école qui continuera à fonctionner pendant tout le

Manifestation du Lycée G. Monod sur VO News

0 commentaire Le par

VO News | 25.01.2011 cf: Enghien : Les parents manifestent pour que le lycée ne finisse pas comme le Titanic (vidéo) Le lycée d’Enghien-les-Bains comparé au Titanic ! C’est le surnom que lui ont donné les élèves en raison de son état vétuste. L’établissement est pourtant situé dans un cadre idyllique, au bord du lac, mais sa façade cache un étonnant décor intérieur : « inondations dans les locaux, chutes de faux plafonds, incidents électriques ». Une manifestation était organisée samedi (cf: Manifestation pour le lycée d’Enghien: 22 janvier 2011) pour réclamer une rénovation

Le lycée G. Monod dans le parisien

1 commentaire Le par

cf. Les parents se mobilisent afin d’obtenir la rénovation du lycée MARJORIE CORCIER | 22.01.2011 Des morceaux de plafond qui s’effondrent, un réfectoire vétuste, l’absence de tout-à-l’égout… Cette liste à la Prévert, ce sont les parents d’élèves du lycée Monod d’Enghien - Saint-Gratien qui l’ont dressée (cf. Lycée d’Enghien : le coup de gueule d’une parent d’élève). Lasse de réclamer « depuis plus de dix ans » une rénovation complète de cet établissement des années 1950, la

Soisy-sous-Montmorency et Andilly-Margency : voeux d’Unité!

0 commentaire Le par

Le vendredi 21 janvier 2011, les secrétaires de sections Alain Bocz et Mario Seeboth présentent les vœux pour les section de Soisy-sous-Montmorency et d'Andilly-Margency en présence de  Fabrice Rizzoli (Nos voeux : 8 janvier 2011) Myriam Belmihoub (http://dulouard.unblog.fr/), Chantal Chaintreau, (cf. Montmagny) d'Alain Richard, tête de liste pour les élections sénatoriales (cf.

Voeux de Montmagny: 11 janvier 2011

0 commentaire Le par

Le mardi 11 janvier 2011, se sont déroulées les vœux de la section de Montmagny (cf: Invitation vœux de Montmagny: 11 janvier 2011) dont la secrétaire est Chantal Chaintreau  conseillère municipale à Montmagny et trésorière de la fédération du Parti Socialiste du Val d'Oise. Chantal Chaintreau a d'abord remercié l'ensemble des personnes présentes avec notamment Alain Bocz, secrétaire de section de Soisy-sous Montmorency (cf: Invitation vœux de Soisy-sous-Montmorency et Andilly-Margency: 21 janvier 2011), Fabrice Rizzoli, secrétaire de section de Deuil-La-Barre et d'Enghien-Les-Bains

Nos voeux : 8 janvier 2011

0 commentaire Le par

Comme en 2010, le 8 janvier dernier, les militants socialistes présentaient leurs vœux (cf. Invitation) aux citoyens de Deuil la Barre et d'Enghien les Bains en présence de Badr Slassi conseiller municipal à Goussainville et secrétaire fédéral,  Ali Soumaré conseiller régional (Voeux de Villiers-le-Bel), Gérard Sebaoun conseiller général de Franconville, Thierry Eve et Daniel Boulain respectivement conseillers municipaux à Enghien-Les-bains et

Contre les pétarades qui dégénèrent à Deuil : un plan ambitieux de prévention

1 commentaire Le par

Alors que le Nouvel An 2011 approche, resurgissent, pour beaucoup d’habitants passant les fêtes de fin d’année à Deuil-la Barre, les craintes des dures pétarades devenues rituelles avec leurs conséquences psychologiques, économiques et matérielles, et sociales désastreuses (enfants terrorisés, parents inquiets, tensions sonores permanentes, incendie de voitures, et de agitation de jeunes et affrontements avec la police…)  cf.  Le Parisien vient à la Galathée Que faire pour prévenir ces moments traumatisants aux périodes de grandes fêtes nationales ? L’absence ou la faible politique de prévention et de répression de la

Les derniers contenus multimédias