La Section de Deuil Enghien

La politique de l’autruche et de l’anguille du Maire d’Enghien

1 commentaire Le par

Aiguillonné par notre tribune du précédent numéro de Reflet (cf. En 2013, Enghien ne sera plus une île…) où nous vous informions que le Préfet du Val d’Oise a proposé à Enghien de rejoindre la CAVAM, le Maire a publié et diffusé à tous les Enghienois un « cahier spécial intercommunalité » qui finit par une interrogation : « Dans l’attente, la prudence ne consiste-t-elle pas à rechercher un adossement au Grand Paris ? » Bref, le Maire choisit de ne pas

1er mai 2011: Fête du travail à Paris

1 commentaire Le par

Le temps était beau et chaud pour ce 1er mai 2011, et beaucoup de monde présent. On pouvait trouver des organisations syndicales y compris celles des lycées et des étudiants ainsi qu'un certain nombre de parti dont des partis de gauche comme le Parti Socialiste. Notre fédération et notre section était représentait par 5 militants: Fabrice, Romain, Madeleine, Pierre et Sébastien (également militant aux MJS).

Sannois : gauche compétente et sociale contre Union de Minorité Possédante

0 commentaire Le par

Après une droite qui "en 40 ans a fait du Val d’Oise uni département fantôme avec comme service seulement des réunions petits fours pour les citoyens, la gauche a fait de ce département une collectivité locale et sociale en proposant, entre autres, des aides pour le passage du permis de conduire" (cf. Didier Arnal in Vœux de la fédération : 31 janvier 2011), aides que la droite veut supprimer (Suppression de l'aide au permis de conduire : Bazin « se moque

Avec Ali, les militants de Deuil et d’Enghien ont toujours été relaxés….

1 commentaire Le par

La justice vient de relaxer  notre camarade Ali, et nous, militants « multirécidivistes chevronnés », sommes soulagés. En effet, vu le nombre de fois qu'Ali est venu nous voir, on envisageait une mise en examen pour complicité... complicité de vouloir faire changer la société de manière plus juste évidement :)  La section a accueilli le candidat pendant la campagne électorale des régionales, une première fois sur le marché d'Enghien, un moment d'anthologie (cf. L’offensé à l’offensive) puis à Deuil la barre (cf.

Voeux de la fédération : 31 janvier 2011

0 commentaire Le par

En ce dernier jour de janvier, la fédé, sous la houlette de  Dominique Lefebvre, présente ses vœux : parmi les 300 présents,  Lorianne Deniaud, présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes, les candidats aux élections cantonales et sénatoriales dont Didier Arnal et Robert Hue, Jean-Pierre Barentin, président de l'Union des Élus, Raymonde Le Texier mais aussi Madeleine, Sükran, Pierre et Fabrice.Après les remerciements, Lorianne Deniaud souhaite une année de mobilisation et de réussite électorale, primaires inclues. Les MJS déjà

Nos voeux : 8 janvier 2011

0 commentaire Le par

Comme en 2010, le 8 janvier dernier, les militants socialistes présentaient leurs vœux (cf. Invitation) aux citoyens de Deuil la Barre et d'Enghien les Bains en présence de Badr Slassi conseiller municipal à Goussainville et secrétaire fédéral,  Ali Soumaré conseiller régional (Voeux de Villiers-le-Bel), Gérard Sebaoun conseiller général de Franconville, Thierry Eve et Daniel Boulain respectivement conseillers municipaux à Enghien-Les-bains et

Adoption du texte sur l’égalité réelle

0 commentaire Le par

Jeudi 2 décembre, l’ensemble des sections ont voté le texte sur l'égalité réelle. Vous pouvez retrouver le texte dans son intégralité dans la catégorie projet socialiste ou en cliquant sur le lien suivant: Convention sur l'égalité réelleLa section a voté à  pour l’approbation de la convention à une large majorité avec 10 votes pour et 2 abstentions soit au total 12 votants.Au niveau fédéral, le texte a été approuvé à 75%, et au niveau national, à 80%.Ce samedi 11 décembre a lieu la convention nationale. Pour en savoir plus sur

9 octobre 2010 : accueil mitigé pour le rallye du logement

0 commentaire Le par

Tiré du Parisien du 11 octobre 2010 Ils n’ont pas toujours été les bienvenus. Une centaine de manifestants sont allés demander des comptes samedi matin à La Frette, Enghien et au Plessis-Bouchard, trois des 25 villes du Val-d’Oise qui ne respectent pas le quota de 20% de HLM, exigé par la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU). A l’origine de cette action, Dominique Lesparre (PC) et  Philippe Doucet (PS), les maires de Bezons et d’Argenteuil, accompagnés d’un collectif regroupant syndicats, associations et partis politiques, ont fait signer une pétition qui  comptabilise aujourd’hui 1 300 signatures.

Les derniers contenus multimédias